Au coin du monde > Allons au Japon ! > Un rapport sur les manifestations qui s'appellent ComicCity


Un rapport sur les manifestations qui s'appellent ComicCity

Des manifestations du manga ont eu lieu à Osaka le 11 janvier 2004. Beaucoup d'amateurs du manga y participent, comme vendeur de leurs œuvres ou acheteur. Elles qui s'appellent ComicCity sont très grandes et ont quelque tradition.

J'ai une amie qui est un peu Otaku. Elle y a vendu de livres de Fan Fiction d'un roman très connu d'histoire des garçons qui étudient magie et en a donné beaucoup d'informations à moi qui ne m'y habituais pas. Mais oui, elle en était toujours mon bon guide. Alors, j'y ai prend part deuxième fois depuis 7 ans.

Avant entrée

ComicCity d'Osaka avait lieu toujours au grand centre de l'exposition, INTEX-OSAKA. Ce jour-là, j'ai prend le métro d'Osaka pour y aller, et j'ai regardé quelques personnes qui iraient au même endroit. Mais, pourquoi pouvais-je savoir leur destination ? Elle me l'a dits, la coquetterie spéciale avec laquelle certains s'habillent : par exemple le style de gothique lolita, la même apparence de personnages d'un manga, etc. J'ai prend une photo dans chemin entre la station proche et le lieu. Nous pouvons trouver une fille avec gothique lolita et un garçon avec haut de forme dans elle. On ne les voit pas normalement dans notre vie quotidienne.

On peut trouver la fille et le garçon
Dans un chemin pour aller le lieu

La queue très longue

 J'y suis arrivé en retard d'un demi-heure d'heures d'ouverture et a trouvé la queue très longue. Elle se pliait et était bourrée dans l'esplanade comme serpent qui s'enroule. Notre pas était très lent, on a croisé les mêmes visages encore et encore. À tous les retour, nous avons écouté les voix hautes de préposés : Marchez tout le long de la cortège !

Après un demi-heure, j'ai gagné l'entrée. On y a acheté un catalogue qui remplace le billet. Il faut préparer de l'argent juste parce que la monnaie retarde votre entrée.

J'ai déjà eu le catalogue, mais je n'étais pas libre. On a dû encore prendre la file et faire le tour dans une cour. On regardait la même brochure épaisse qui contenait beaucoup de présentations de groupes de plus de dix mille. Ils ont les cercles favoris et marchait en en fouillant les adresses et en cherchant la route plus efficace.

 On nous a introduit dans la très grande chambre et nous attendions jusqu'à ce qu'elle ait été pleine de gens en regardant le catalogue. Voilà la photo de la preuve. On le lisait éperdument. Les premières manifestations de l'année avaient la grande importance pour eux, c'est que beaucoup de groupes avaient souvent son œuvre récente. Tous les acheteurs veulent toujours l'acquérir. Ils y allaient pour atteindre leur but, et ils avaient dû en rechercher les informations.

Or, j'ai un annonce regrettable. Quand j'en lisais la page d'actes interdits, j'ai su que l'on ne peut jamais prendre la photo. Eh bien, je ne pouvais pas en faire, alors je n'ai que des paroles maintenant pour vous communiquer l'air des salles. C'est, pour moi, une tentative très difficile, et qui vous fera tolérer ma langue française.

Dans les salles

Il y avait déjà du monde dans les salles. Ils étaient des personnes du groupe qui était entrée la première. Le premier visiteur a dû attendre depuis grand matin avant l'entrée. Elles avaient acheté peut-être par eux, les œuvres des cercle extrêmement demandés.

INTEX-OSAKA a six salles. C'était la salle numéro 1 qui nous avait accueilli. Les salles de 2 à 6 étaient expositions et marchés pour nous, et elles logeaient 14.000 groupes qui étaient classés en onze catégories : manga (B. D.) pour garçon, manga général, animé, jeu de vidéo, roman, art et musique populaires, histoire et classique, June original, original, pour homme, et articles.

Explication, mais un peu

Il est nécessaire d'expliquer un peu.

Les sept premières catégories mentionnées contiennent des cercles de Fan Fiction. Ils expriment leurs imaginations sur leur livre, et qui raconte en toute liberté : autre histoire, autre suite, autre fin, vie quotidienne qui n'est pas décrire, amour entre personnages, rapports sexuelles que vous appelez par méprise Hentai, etc. Ce sont ces catégories qui sont toujours vedettes des manifestations.

Des cercles qui font son œuvre originale comptent parmi les trois catégories restantes : June original, original, articles. C'est « original » qui est la catégorie de livres originaux : manga, roman, récit de voyage, réflexions, rapport de son animal choyé, etc. Elle n'a pas d'autre raison que l'on n'écrit pas Fan Fiction, et alors sa substance est mélange confus. C'est « articles » qui contient des cercles pêle-mêle autant que l'original. Ils tiennent principalement des articles variés : papier à lettres, carte, insigne, art manuel, accessoires, poupée, etc.

Le terme spécial, June. Il a son origine dans une revue qui s'appelle JUNE. Son thème est le bel amour entre hommes, mais elle n'est pas pour homosexuel. Presque tous les lecteurs sont femmes, et les auteurs aussi. Mais elles sont généralement hétérosexuelles. Le genre qui est appelé aussi boys' love est leur belle fantaisie. Elles regardent l'aventure entre beaux hommes avec son rêve.

Petit annonce sur les cadeaux pour les lecteurs

Aujourd'hui, je suis le 10 mai 2004. Je ne finis pas encore ce rapport sur ComicCity qui a eu lieu le 11 janvier 2004. Désolé, je suis toujours lent dans mon travail. À vrai dire, je suis allé aux manifestations du 28 mars et du 9 mai, c'est-à-dire celles d'hier.

J'ai acheté quelques choses comme cadeaux pour les lecteurs :

Envoyez un e-mail avec le nom de chose que vous voulez à donne-le-moi@kototone.jp. Si cet e-mail a une impression du site ou du rapport, il me fera plaisir.

L'inscription ├ętait close.

On se dirige vers l'espace de cercles favoris

On a des cercles favoris normalement, donc on s'en dirige d'abord toujours vers les espaces. Moi, j'ai eu aussi un auteur favori qui fait des manga en série dans des magazines. Mais son espace a été classé dans la catégorie « articles ». Ma destination a été la zone C dans la salle de 6 où il s'est installe. Le lieu m'a convenu, parce que j'ai voulu voir mon amie qui a vendu de livres de Fan Fiction d'un roman et la catégorie de roman a aussi été située la même zone. Il a donc suffi que je me sois dirigé vers la salle de 6 seulement.

Dans la zone C de la salle de 6

J'ai cherché avant tout l'espace de l'auteur favori. J'ai marché parmi des rangs de tables en regardant beaucoup d'articles et de livres. Je qui étais débutant des manifestations ne pouvais pas bien distinguer la limite entre les catégories de Fan Fiction et selle d'articles. Il me fallait vérifier mon adresse bien souvent avec la carte dans le catalogue. J'ai parcouru la zone de côté et d'autre et je l'ai enfin trouvé.

L'auteur était seul dans son espace, et il préparait sur sa table ses articles : sacs, cartes postales, bloc-notes, et livres. Je ne l'ai pas connu, j'étais parlé sur son BBS seulement. J'étais espéré le voir directement ce jour-là. Mais je ne pouvais pas facilement l'adresser la parole, cars il y a quelques filles avant l'espace. Il m'était difficile de les fendre, j'ai donc décidé d'attendre jusqu'à ce qu'elles sont passées.

J'ai cherché mon amie mais ...

Mais je ne devais pas perdre mon temps limité dans les salles. Alors j'ai cherché l'espace où mon amie était.

L'espace de l'auteur où j'étais ce temps-là était près de celui de mon amie, donc je ne passais pas inutilement mon temps en me bougeant. J'ai été bientôt avant l'espace, mais je ne pouvais pas cacher mon inquiétude. Parce que je ne pouvais pas trouver mon amie dans l'espace. Il y avait deux femmes, mais j'ai cru qu'elles étaient inconnues. J'ai originairement une mauvaise mémoire, mais on n'oublie pas normalement le visage d'ami. Mais ne me rappelais-je pas sa figure ?

Je l'ai demandée en me leur présentant, et je l'ai sue être dans des autres zones pour acheter des livres. Selon elles, elle reviendrait tout de suite. J'attendais ici encore.

Dans des manifestations de cette espèce, la distinction de vendeur et d'acheteur est obscure. La plupart des vendeurs sont aussi acheteurs qui vont aux autres espaces à leurs moments perdus pour obtenir leur œuvres. Les acheteurs aussi, il se peut qu'ils soient vendeurs dans les manifestations suivantes. Il y a des plaisirs variés : d'acheter, de vendre, de faire, de communiquer, et peut-être etc.

Premier Contact

J'ai visité encore l'espace de l'auteur. Les filles étaient déjà passé, il était seul dans son espace. Alors, je pouvais l'adresser.

Mais je ne savais pas lui parler. J'étais timide. Comment le saluerais-je ? Je cherchais en le pensant ses articles : sac de papier, livres, bloc-notes, cartes postales illustrées, et calendrier. Tous ses articles ont des illustrations variées de chat. Quand je les ai réglé, je lui ai tendu un petit paquet contenu une disque avec quelques mots simplement : « C'est un cadeau. » C'était tout ce que j'ai pu faire ce temps-là.

Je suis rentré l'espace de l'amie, mais elle n'est pas revenu encore. Je me suis trouvé dans une situation embarrassante, car je n'avais plus rien à faire ici. Mon air a excité la pitié de femmes dans l'espace sans doute. Une m'a dit que c'était bien de la téléphoner, mais je n'avais pas de téléphone portable. J'étais très heureux, je pouvais utiliser la sienne.

Sa voix que j'ai écoutée après une longue séparation, elle m'a paru bien. Sa parole indistincte loin de moi avait le ton clair. Elle dit qu'elle rentrerait bientôt, je lui ai répondu que j'attendais en faisant un tour dans les environs.

Articles dans la catégorie « articles »

On trouvais dans la catégorie « articles » beaucoup de choses : papier à lettres, carte, insigne, art manuel, accessoires, poupée etc. Mais ils sont ordinaires. Alors je parle d'objets auxquels je ne m'attendais pas.

Ce qui m'a effrayé était un espace qui vendrait des ornements pour la tête. Ils nous donnent l'apparence avec les oreilles de chat ou de lapin. Il y avait des hommes et des femmes comme vendeurs avec celles d'animaux. C'étais la première fois que j'ai vu beaux garçons avec celles, et ils n'avaient jamais honte de leur figure. J'ai cru leurs manières magnifiques. Je leur ai trouvé l'essence des manifestations.

J'ai vu un quartier de costumes vendus. Mais je n'ai pas maintenant la conviction qu'ils tenait ceux pour l'humanité. Je qui ai cru que c'était pour femme ne m'approchais pas de ce quartier, donc je ne sais rien : ce sont sur commande ou de confection. Mais leurs articles étaient les plus grands sans doute dans les salles.

Je ne sais pas le plus petit article, peut-être ne personne aussi. Il y a beaucoup de petits articles : guignol, badge, porte-clefs, anneau, boucle d'oreille, etc. Des accessoires ne sont pas nécessaire à moi qui ne m'en pare pas. Mais j'ai mon ami qui peut mouler le couronne pour le dent. Il fait aussi des accessoires très bien. Si je participe aux manifestations comme vendeur, j'en ouvrirai une petite boutique avec lui.

C'est que j'ai acheté une tasse et des cartes postales avec illustrations d'animaux. Je n'avais rien eu l'intention de prendre, mais les illustrations me charmaient. Les animaux qui étaient mignons et simples m'ont fait souvenir de m'enfance avec nostalgie. J'ai une sœur grande, elle m'emmenait souvent aux boutiques vendus des articles mignons qui sont appelées Fancy shop. Dernièrement je ne les vois pas. Mais je les avais oublié jusqu'à l'instant !

Mais je n'ai trouvé que de grands billets, lorsque j'ai payé la tasse et les cartes fancy. La patronne n'avait pas assez de monnaie, donc il me fallait le changer en petits billets. Alors je lui ai dit « Je reviens encore ». J'avais su qu'il y avait des échoppes qui vendaient de la nourriture légère dans ce lieu. Ils étaient professionnelles, et en avaient assez sûrement. J'ai demandé à une vendeuse affectueuse si elle l'avait. Elle m'a répondu oui, bien sûre ! J'ai acheté une bouteille de thé japonais, et pu obtenir des petits billes.

...


à allons au Japon !

Édition originale : 27.03.2004
Dernière mise à jour : 31.01.2009
webmaster@kototone.jp
Creative Commons License
Ce site KototoNe est mis à disposition sous un contrat Creative Commons (Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.1 Japon).